Orbes et esprits désincarnés

Le spiritisme est la redécouverte et la mise en forme de pratiques connues depuis l'Antiquité par Hippolyte Léon Denizard Rivail (1804 - 1869) qui changera son nom en Allan Kardec sur le conseil d'un esprit désincarné.

 

Auteurs de livres fondamentaux qui seront les piliers du spiritsme qu'il contribue à créer aux cotés de Gabrielle Delanne et de bien d'autres chercheurs et expérimentateurs de la fin du XIX e siècle.

 

Liste de des livres fondateurs sans cesse réédités depuis :

 

   1°) Le livre des Esprits
   2°) Le livre des médiums
   3°) L'Evangile selon le spiritisme
   4°) Le Ciel et l'Enfer
   5°) La Genèse selon le spiritisme

 

L'usage des tables tournantes à l'aide d'un guéridon en bois et à trois pieds est une image populaire qui identifie le spirite mais il s'agit d'une image d'Epinal. Le guéridon n'est que l'un des moyens dont dispose le spirite pour communiquer avec les esprits, et l'usage du guéridon existait déjà avant Allan Kardec tant en Angleterre qu'aux Etats-Unis. Il est probable qu'il faille chercher l'origine de cette pratique dans la "magik folk".

 

Tout a commencé par une banale histoire de maison hantée comme il en existe des centaines de cas à travers les Etats-Unis en ce milieu de XIX e siècle. Nous sommes alors dans les environs de  New-York deux jeunes filles les soeurs Fox sont témoins de poltergeist, des meubles sont renversés, des sons de portes s'ouvrant et se fermant, des sons qui ressemblent au bruit de fenêtres que l'on ouvrirait, se produisent dans la propriété des jeunes filles.

 

L'une des soeurs, Kate, découvre quu'il est possible de communiquer avec ces esprits frappeurs au moyen d'un code. Un véritable dialogue s'instaure alors entre les désincarnés et les jeunes filles. Les esprits décrivent l'au-delà, conseillent de former des cercles autour d'une table pour mieux échanger entre monde des vivants et monde des morts.

 

La famille Fox démenage de cette maison pour s'installer à Rocheser dans l'Etat de New York. Mais les esprits les suivent et se manifestent de nouveau. La population très vite les rejette et les accables, la famille Fox est traitée de menteurs. Une commission est nomée qui innocente la famille et établie la réalité des phénomènes.

 

Les gens de Rochester non convaincu vont demander à deux autres commissions d'établir la réalité ou non des faits, à chaque fois l'authenticité est établie. Furieux les gens de la ville faillirent lyncher les deux jeunes filles dans la rue qui heureusement trouvèrent un défenseur qui calma la foule en délire.

 

L'agitation de la foule s'explique aussi par la superstition populaire. En effet dans la nuit du 31 mars 1848 les deux jeunes filles déclarèrent entrer en contact avec un esprit qu'elles appelaient monsieur Splitfoot ce qui en anglais signifie "pied fourchu". Cette image évoque celle du Diable telle qu'elle était connue parmi les colons américains de l'époque. Donc l'amalgame fut facile et la réaction de la foule fut semblable à celle des anciennes chasses aux sorcières.

 

Cette attitude de la foule qu'en Amérique ont appelle "mob" est caractéristique à l'époque face à des éléments nouveaux que les gens ne comprennent pas et dont ils ont peur. Le lychnchage de Joseph Smith en 1844 dans l'Illinois est l'exemple le plus célèbre. Heureusement  que les soeurs fox purent éviter cette fin injuste et tragique par l'intervention d'un homme de coeur.

 

Toute cette agitation autour des soeurs Fox attira l'attention du monde entier sur les expériences des jeunes filles avec les esprits désincarnés et l'usage de former un cercle autour d'une table va se répandre partout dans le monde comme une traînée de poudre attirant les plus grands savants comme les plus humbles personnes.

 

Dans l'Antiquité grecque la Pyhthie de Delphes rendait déjà l'oracle des esprits assise sur une chaise qui n'était autre qu'une forme de guéridon archaïque : les trois pieds sont déjà présents.

 

 

 

 

 

L'oracle qu'elle va rendre aux visiteurs s'effectuer à l'aide d'une vasque avec l'usage d'une plante sacrée qu'elle tient à la main, et assise sur l'indispensable siège à 3 pieds fondamental pour pouvoir entrer en contact avec l'Hadès le monde des esprits.

 

Pourquoi les 3 pieds que nous retrouvons dans le guéridon moderne? Cette question est encore débattue par les historiens du spiritisme et des pratiques oraculaires.

 

 

Allan Kardec va mettre de l'ordre dans ces pratiques de tables tournantes et codifier ce qui deviendra le spiritsme. Il a rationalisé la chose et a permis d'établir des règles très précises pour les contacts qui depuis ont été sans cesse appliquées, expérimentées, étudiées, analysées, décortiquées.

 

De nos jours des millions de personnes s'affirment spirites, et si les médias en France parle peu du spiritisme celui-ci est toujours pratiqué au travers différentes associations et groupement. La tombe monumentale d'Allan Kardec au cimetière du Père Lachaise continue d'être fleurie chaque jour par des visiteurs du monde entier.

 

Lorsque les orbes sont apparus sur le devant de la scène de l'invisible (en étant paradoxalement les éléments les plus visibles ! ) des spirites de par le monde y ont vu la manifestation d'esprits désincarnés. Mais la prudence s'impose étant donné que la question divise les spirites eux mêmes.

 

C'est notamment la question des orbes "à visage" dit encore "faciaux" qui a soulevé le probème. Qui reconnaissait dans le visage un cher disparu, un animal cher où le visage d'un roi de France.

 

L'objection que font d'autres spirites est que les orbes n'ont jamais été mentionné par les fondateurs du spiritisme ni par les esprits qui décrivaient le monde de l'au-delà, par conséquent cela ne peut être donc des esprits, d'autres part, les visages des esprits désincarnés n'ont pas besoin de cette forme ronde ou circulaire des orbes pour se manifester. Cette remarque est juste, par exemple les expériences de l'IFRES avec les lasers ne montrent pas des orbes mais des visages tout simplement. En effet les esprits ne semblent pas se montrer ici sous forme d'orbes.

 

Par ailleurs, dans les chroniques d'histoire du paranormal et des sciences psychiques, il est très rare que les spectres (terme non spirite qui préfèrera le terme d'esprit désincarné) prennent l'aspect d'orbes, de sphères ou de cercle.

 

Cela est attesté par contre au cinéma et dans les jeux vidéos justement sous l'influence des photos d'orbes qui viennnent en nombre dès les années 1980.

 

Alors faut-il rejeter l'idée d'orbes ''esprits désincarnés". Certainement pas il faut examiner les faits sans appriori et conviction qui fausse les données. Un enquêteur se doit d'être neutre et de ne jamais mettre en avant ses propres convictions et d'étudier les faits même ceux qui ne vont pas dans le sens que l'ont voudrait.

 

Les sceptiques, dont des spirites eux mêmes metttent sur sur le compte des orbes à visage de simples effets de pareidolie qui n'ont aucune réalité objective si ce n'est l'agencement des formes par le cerveau humain identifiant un visage par rapport à un souvenir existant.

 

Pour notre part sur le Réseau des Orbes nous restons prudent mais ouvert. Nous avons des spirites chez nous qui étudient comme Françoise à la fois à l'IFRES et au RDO les manifestations de l'au-delà pour chercher une corrélation solide entre esprits désincarnés et orbes.

 

Voici un cas qui pourrait mettre en évidence cette corrélation, nous vous l'exposons avec toutes les réserves d'usage, mais force est de constater que c'est troublant.

 


 


 

 

Des orbes peuvent-ils être des esprits?

Orbes dans une cave parisienne remontant au  XIX e s.

 

 

Il existe à Paris de nombreuses caves anciennes datant du XIXe s. et pour certaines d’entres elles remontant au moyen-âge. Dans l’une d’elle il s’est passé des phénomènes très intéressants, corroborés par une histoire tragique pendant la seconde guerre mondiale et où une séance spirite a pu établir contact avec un esprit désincarné en relation avec les lieux.

Dans cette cave en terre battue, de très nombreux orbes ont été enregistrés avec différents types d’APN : des compacts, des reflex, et même des appareils photos intégrés dans des cellulaires.

Ces orbes sont nombreux, très dense, et certains montrent des visages humains à l’intérieur de leur circonférence.

 

Il faut noter que ces orbes apparaissent plutôt de nuit qu’en plein jour, et il a été presque possible de déterminer un horaire d’apparition à ces phénomènes qui se manifestent essentiellement entre 21h30 et 23h00. Avant et après ces heures, les orbes sont beaucoup moins nombreux en ce lieu.

Il a été aussi noté des pics d’orbes en plein jour dans cette cave  entre 15h00 et 16H00 mais ce n’était pas ici significatif de quelque chose, car pendant d’autres jours il n’y avait pas plus d’orbes qu’ailleurs. Curieusement la nuit en toute période ne donne pas des orbes en grands nombres.

Cette cave est située à environ 10 mètres sous la surface du sol, creusée à même un sol argileux et soutenu par des étais de fer (très rouillés depuis)  et des murs de briques. Elle sert de cave à un immeuble hausmanien de la fin des années 1890.

Voici un extrait du compte rendu de la séance spirite qui établi un contact avec un esprit désincarné lié à cet endroit d’après ce qu’il en a été déclaré :


Procès-verbal de cette seconde séance Vendredi 27 Septembre 2009 :


La séance est ouverte par Sephora , un medium à 20h30 précise, et c’est à 20h50 qu’un esprit se manifeste de manière très visible. Précisons que la séance s’est ouverte dans le recueillement, nous avions allumé une bougie symbole de la lumière, et dans le respect vis à vis d’un ou des esprits pouvant être présent.

Les mouvements de tangage, puis de roulis du guéridon ont été crescendo, ce fut très impressionnant, répondant aux questions diverses en allant vers l’un ou l’autre des assistants, puis désignant un point précis du lieu qui était vers une porte d’un salon, où le guéridon devenait très agité, à tel point qu’il failli basculer plusieurs fois au sol de manière « violente ».

Pour résumer les informations obtenues :

Nous avons appris de cet esprit qu’il avait vécu en cet endroit pendant la seconde guerre mondiale, qu’il était un déporté d’origine Juive, arrêté par les Allemands, qu’il habitait encore le lieu en 1940 et que sa déportation aurait eu lieue en 1941.

Signalons avant toute chose, que nous avons longuement posé des questions avant qu’il réagisse promptement lorsque qu’il a déclaré son identité présumée. Car nous savons qu’il faut être prudent avec les déclarations venant de l’autre Côté, de derrière le voile.

Cette personne n’a pas été exécuté mais donc déporté et serait décédé dans un camp de la mort nazi.

Après avoir essayé de nombreux prénoms, le guéridon a fortement réagit au nom de « Maurice », et a failli se renverser au sol une fois de plus dans un mouvement de roulis de plus en plus puissant et fort.

Jonathan a essayé de communiquer avec lui en Hébreu, et le guéridon s’est mu alors vers lui. Puis Jonathan a demandé s’il voulait des prières pour le repos de son âme, le guéridon s’est alors mis à faire mouvement « circulaire » puis s’est cabré sur place, et à fait des mouvements saccadés mais doux de droite à gauche sans bouger. Alors Jonathan a prononcé la phrase « Shema Israël Adonaï Elohenou Adonaï Ehad » (Ecoute Israël, l’Eternel est Notre Dieu, l’Eternel est Un » une phrase qui est le fondement même de l’identité religieuse, mystique et spirituelle Juive, et aussitôt le guéridon s’est apaisé, comme s’il réagissait à cette phrase.

Texte du shema Israël en hébreu.

 

 

Ensuite Sephora a posé la question de savoir si cette personne avait habitée en ce lieu, le guéridon fut alors poussé de nouveau avec une force irrésistible vers cette porte désignant un emplacement précis de la maison. Comme si l’esprit désincarné voulait nous montrer quelque chose, en cet endroit, nous signifier quelque chose de précis.

Puis le guéridon est revenu vers le milieu de l’endroit où nous étions, et d’un mouvement lent, s’est posé sur le sol à plat, cette lenteur comme « commandée » par cette force invisible nous a donné le sentiment d’une certaine harmonie. Un des assistants à dit alors «repose en paix Esprit » car nous avions compris que cet esprit avait terminé sa communication avec notre Cercle.

Adama a remercié l’Esprit de sa présence et lui a dit au revoir avec humilité et respect, puis chaque assistant à offert une prière à voix basse  afin d’offrir à cette manifestation une paix par l’union de nos cœurs vers l'entité.

La séance de guéridon s’est terminée à 21h30.

Complément d’enquête spirite :


Lors d’une autre séance de contact spirite par le guéridon cet esprit désincarné s’est de nouveau manifesté à nous et a déclaré qu’il s’était caché dans cette cave. Que la cave avait été murée pour empêcher le passage de réfugiés avec l’extérieur. Car cette cave aurait donnée sur l’extérieur par une autre issue que sa porte d’entrée. Et qu’il fut arrêté des gens en ce lieu, dont une personne de mort violente assassinée par balle pendant la guerre.

Après vérification faites, nous avons retrouvé en effet le fait que cette cave fut murée en effet pendant la guerre, mais il ne nous a pas été possible de retrouver des témoins de cette époque, les personnes qui auraient pu nous renseigner étant décédées depuis. Par contre une étude historique serait à faire pour retrouver l’histoire du lieu.

Une chose est sure, l’endroit est « infesté » d’orbes en quantité anormale, nous avons fait des tests dans d’autres caves parisiennes, cela ne donnait pas une telle quantités d’orbes. Le lien entre une histoire tragique, des esprits désincarnés et les orbes est peut être possible ici.

Lors d’une nouvelle expérience photographique avec nos APN nous avons avec stupeur pris un orbe qui ici présente tous les critères d’une entité. Cette photographie a été prise 24h après la séance spirite.

 

 

Entité enregistrée sur APN le 27/10/09 à 15h47. S'agit-il de l'esprit désincarné répondant au nom de Maurice?

 

 

Voici cet orbe extraordinaire par ce qu’il exprime et élément troublant, pourrait bien correspondre à l’esprit désincarné avec lequel nous étions en contact lors de notre séance de spiritisme.

 

 

Cet orbe ici n’en est plus un tout à fait, il nous montre un visage parfaitement reconnaissable possédant une expression de souffrance. La bouche, le nez, les yeux, sont facilement reconnaissables. Cette cave ancienne possède un secret lié à son histoire ancienne que révèle conjointement l’usage du guéridon selon le spiritisme expérimental, la technologie de l’APN, et nous montre la corrélation ici manifeste entre orbes et esprits désincarnés.

Notons que l’entité est apparue un mois jour pour jour après la séance de spiritisme au cours de laquelle un esprit nous donna des informations sur l’histoire tragique du lieu.

Mais nous savons que le phénomène des orbes est multiforme c’est ici un aspect de la vérité, mais ce n’est pas toute la vérité. Les orbes constituent un phénomène pluriel, utilisant bien des formes semblables dans leurs matérialisation mais qui sont différentes dans le fond, dans ce qui les constituent.

C’est le mystère des orbes, un mystère passionnant dont vous découvrez ici une facette avec ce témoignage.


FORUM

Découvrez le nouveau forum du RDO et rejoignez nous !

Le premier forum du R.D.O. inauguré en 2007

Hommage au Président du RDO Pacifique

PHOTOS OVNIS 

Orbs le dossier par un spécialiste des OVNI

Partenaires

LE SITE TOP SECRET