DOSSIER D'EXPERIMENTATION COMPLET

ORBES ET REFLETS DANS UN MIROIR

Par Halalli98 Responsable du Réseau Des Orbes - Pacifique

Bonjour à tous

Je commence la mise en ligne d'une étude photo sur le reflet des orbes dans un miroir.

J'ai intialement posté le cliché ci dessous sur le RDO Pacifique (http://orbsresearchpacific.xooit.fr/t55-5-ORBES-SE-REFLETENT-DANS-UN-MIROIR.htm#p202)
et les membres ont manifesté beaucoup d'intérêt.

Je pousse donc plus loin l'étude et sur les judicieux conseils d'Adama, j'ouvre un fil dans "expériences des membres". 
















Sur les clichés 4 et 6 on voit bien la bonne correspondance des détails entre le "modèle" et son "reflet"
et notamment sur la 6 où la symétrie dans le face-à-face me semble parfaite.


Je vais poursuivre la mise en ligne en plusieurs posts, mais vous pouvez déjà réagir à ces premiers clichés.

 



Vous me pardonnerez la médiocre qualité des PT et la petite taille des agrandissements, mais comme ces orbes sont pâlichons, il m'est difficile d'obtenir de bons résultats. Nul doute qu'Adama fera mieux avec son expérience ou son matériel d'après les originaux.

 

 

 

Sur les clichés suivants, il s'agit de petits orbes. Le zoom ne donne pas grand chose, les PT non plus.

Mais ce cliché appuie un détail technique qui je n'ai pas encore souligné :

Vous constaterez que les flèches ne sont pas toujours strictement parallèles. Il y a 3 raisons à celà :
1) les orbes ne sont pas toujours sur le même plan. Si l'un d'eux est plus en arrière ou en avant, cela modifie les renvois de lumière qui font le reflet.
2) comme indiqué sur les plans de début de post, le miroir est incliné dans les 2 dimensions. Cela se conjugue avec le 1)
3) je n'ai pas toujours la précision requise pour placer mes flèches... 



_________________

VOICI UN CLICHE QUE J'AIME BEAUCOUP : une belle petite tête, avec un profil visible sur le modèle et une face bien nette sur son reflet.

Je n'ai pas trop travaillé sur les PT, parce que j'avais peur de tout gâcher. Et comme dit notre ami Guy Roux, "y fô pas gââcher !"

Notez bien l'emplacement des yeux, du nez, de la bouche, de la belle petite oreille, mais aussi de l'irrégularité présente au sommet de la tête !







Pour la dernière de la journée, je vous envoie celle-ci.

Je pense qu'elle vous plaira... Un grand nombre de détails se retrouve en symétrie parfaite.
Je précise que les reflets du miroir ne réagissent pas aux PT de la même façon que le "modèle". Ils pixélisent davantage et comme le fond et la matière sont différents de la toile tendue au fond de la pièce, ils leur faut un PT différent pour faire ressortir les détails.

J'ajoute avant de finir mes envois du jour, que pour avoir force de preuve, une expérience doit être reproductible dans des conditions analogues.
Je vais donc m'efforcer d'obtenir de nouveaux reflets dans les prochains jours pour valider définitivement les conclusions. 

Dans la foulée de cet envoi, j'adresse les photos originales et non réduites à Adama par MP.

A très bientôt.

Amicalement.








Sur le dessus de la tête "modèle", j'ai pointé une protubérance blanche qui renvoie vers une sorte de crête blanche sur la tête reflet. Je pense qu'il s'agit du profil de la crête, un peu abîmée par le grossissement ou les PT sur l'une ou l'autre tête.

Ce que je juge étonnant, c'est que même la seconde petite tête parasite se reflète également.

Voici mon premier orbe 2013, avec son reflet (j'avais tout préparé, j'ai commencé à mitrailler à 23h58 et je l'ai eu à minuit pétante, heure de Polynésie!)
J'ai modifié un certain nombre de paramètres de l'expérience, en matière de distance et d'angle de prise de vue.
Et ça marche toujours.









Je comprendrai très bien que ça puisse ennuyer certains membres d'observer de façon somme toute assez répétitive, des photos du même type.
Et pas toujours d'une très grande qualité de PT, je vous l'accorde...

Cependant, c'est la démarche qu'il faut garder à l'esprit.

Nous sommes ici sur un défi majeur : Établir (ou pas), la sphéricité et la matérialité des orbes.
S'il est avéré qu'un orbe produit  un reflet dans un miroir, et que ce reflet est conforme aux lois générales de l'optique, cela apporte des éléments
 indiscutables :
 - l'orbe possède une matière (nature à déterminer). Un miroir ne peut refléter une illusion d'optique ou une vue de l'esprit. Il ne reflète que de la lumière réfléchie par une matière.
 - sa sphéricité ne peut plus être mise en doute, si son reflet est conforme aux lois de la géométrie, c-à-d si le reflet est sphérique lui aussi, et que les détails de l'un par rapport à l'autre sont bien face à face.

Ces deux éléments fondamentaux ne sont pas incompatibles avec les premières conclusions partielles des scientifiques russes et ouzbeks.

Ces derniers sembleraient définir les orbes (en dehors des artefacts optiques) comme de probables bulles gazeuses entourées d'une fine couche de tension.
Une bulle est une matière.
Une bulle est sphérique. 

J'ajouterai encore, bien que les lois de l'optique ne me soient pas un domaine parfaitement maîtrisé, que cela ne me semble pas incompatible avec la position avancée par "Voie dorée". A une condition : que les hologrammes aient une matière, quelle qu'elle soit (photons par exemple).

Et dans ce cas, on peut concevoir qu'un hologramme d'orbe se matérialisant à la faveur d'un rétrécissement du temps (pour des raisons vibratoires ou autres), associé à la lumière du flash, puisse produire un reflet dans un miroir.
Cela signifierait que l'hologramme aussi est une matière (issue d'une autre dimension ou pas).

Cette voie exploratoire est passionnante, car elle pourrait déboucher sur des éléments de compréhension de la matière de l'esprit, ou tout au moins de son support, hors du corps biologique
Nous avons tous présente en nous l’hypothèse que les orbes pourraient être des âmes, des esprits de personnes décédées ou endormies, ou dans un état de conscience modifiée. Je suis convaincu que c'est ce qui anime la plupart d'entre nous. Surtout que de nombreux orbes montrent des visages humains, animaux ou bizarroïdes.

Personne ne consacrerait bénévolement autant de temps et de moyens à l'étude d'un simple phénomène optique s'il n'avait la perspective d'obtenir des réponses à des questions plus profondes et universelles.

Les pistes de réflexion sont nombreuses et variées, mais un travail méticuleux et rationnel nous permettra de conserver les bonnes et d'écarter les mauvaises.

A très bientôt.

Amicalement.

PHOTO SUIVANTE : UN ORBE TOUT PRES DU MIROIR.

Sur ce type de photo, il est bien évident qu'on ne peut pas voir la face cachée du modèle en vue directe, on ne peut donc faire le rapprochement que par les détails de la circonférence. Par chance, ici, les reliefs sont assez prononcés et trouvent leur vis-à-vis sans difficulté.



 

 

Je poursuis l'étude sur les reflets des orbes en la menant sous un angle différent (c'est vraiment le cas de le dire).
Au lieu de multiplier les distances repères, je simplifie l'approche en ne mentionnant que l'angle formé par l'axe de l'APN avec le plan du miroir.
En l’occurrence, le plan formé par la largeur du miroir. Vous allez vite comprendre.
Pour mémoire, je rappelle que ce miroir mesure 0,60 m de large sur 1,60 m de haut.
Au cours des jours précédents, je me suis rendu compte que le seul critère de réussite de prise de reflets est l'angle en question.
J'en fait donc la démonstration ci-après.

Pour les besoins de cette étude, j'ai réalisé 380 clichés au cours de la seule journée du 3 janvier.

Rassurez-vous, je n'en posterai qu'une vingtaine, pas forcément les plus beaux, mais ceux qui reflètent les conditions de l'expérience.

Comme vous allez le constater, les reflets d'orbes sont assez nombreux.
J'ai écarté de cette étude, tant sur les clichés que dans le tableau de stats qui les suit, les reflets qui n'étaient pas suffisamment nets pour être comptabilisés, ou vus sur des photos réduites pour le transfert et ceux dont on ne pouvait avec certitude définir l'origine.
J'espère que ceux que j'ai conservés vous seront visibles sans trop de difficulté malgré la petite taille ou la pâleur de certains d'entre eux. Je n'ai pas zoomé ni fait de PT. 

A l'aide feuilles A4, je détermine mes angles de travail.
Un angle droit fait 90 °, plié en deux il en fait 45, etc. Avec 4 angles différents, 45°, 22,5° (22°30' pour les puristes), 11° 25 (11°15') et le dernier que j'ai arrondi à 5°,5 ( 5°30'), je vais pouvoir jouer sur une palette d'angles étendue.





Je commence par le plus petit que je positionne contre le miroir.



J'aligne tout contre un mètre ruban que je déroule jusqu’à mon point de prise de vue.



Je le bloque un peu après 2m50.



Je m'assieds sur une chaise un peu après le mètre, bien dans la direction du miroir. Je suis à environ 3 m du miroir.



Voici une vue d'ensemble du dispositif, mais pas sur l'angle de départ.



















Au cours des prises de vue, il m'est arrivé de désaxer l'APN pour voir les résultats. En restant à la même place, j'oriente l'axe de l'APN différemment; ça marche aussi.





Je passe maintenant à un angle de 61°75 (61° 45'), le cumul des trois angles, en gros.
On commence à s'approcher de l'angle droit, c'est à dire la perpendiculaire au miroir.



Il n'y a pas encore de reflets de flash parasite dans le miroir, mais celui-ci renvoie une zone de  lumière de plus en plus large qui éclaircit les orbes et diminue le contraste.



A 78°'45', mon dernier orbe ! Les reflets parasites du flash sont présents dans le miroir, et limitent une observation crédible. 



Au delà de 79°, on voit le flash (et le photographe) dans le miroir, il ne peut plus être fait d'observation valable. Ici, à 84°15'.



Voilà, la série de photo est achevée.

Passons aux statistiques.























STATISTIQUES PRISES DE VUE REFLETS ORBES SUR MIROIR DU 03/01/13






















ANGLES DE PRISE DE VUE ENTRE LE PLAN DE LA LARGEUR DU MIROIR ET L'AXE DE L'APN

5°30' 11°15' 16°45' 22°30' 28° 33°45' 39°15' 45° 50°30' 56°15' 61°45' 67°30' 73° 78°75 84°25' 89°45'
nbre de reflets/nbre de clichés Angle impossible Angle à peine possible Angle difficile 4/32 4/52 8/28 3/31 3/44 3/38 2/26 2/40 1/19 0/13 1/15 0/22 Angle impossible

















OBS pas de cliché pas de cliché pas de cliché 12,50% 7,70% 28,60% 9,70% 6,80% 7,80% 7,70% 5,00% 5,00% 0,00% 6,70% Reflet flash Reflet flash


















Nota : ces stats ne prennent pas en compte un facteur déterminant : la présence d'orbes ! Cette dernière n'est pas égale sur chaque cliché...













































Très peu de clichés étaient sans orbes, je les ai comptabilisés dans les clichés avec orbes.















Ces stats n'ont qu'une faible valeur. Elles ne portent pas sur un grand nombre, elles ne concernent qu'une seule journée, la préparation du shooting est artisanale, le nombre de photos par angle de tir est irrégulier, etc. Elles peuvent juste servir d'indicateur pour des travaux ultérieurs, et ne demandent qu'à être confirmées ou infirmées.

On voit sur cette seule journée que les angles de prise de vue les plus favorables semblent compris entre 20 et 50° avec un pic à 33°, qu'il faut pondérer par le mouvement et le nombre aléatoire des orbes. 

La première conclusion que l'on peut tirer de ce travail, c'est qu'avec un peu de méthode on peut observer les reflets des orbes de façon quasi systématique. 

Cet exercice est le premier vraiment organisé vers cet objectif, on n'aurait pas de mal à l'améliorer pour avoir de meilleurs résultats et des stats plus fiables.
Je suis parti un peu  à l'aventure et sans autre préparation que 3 ou 4 séances photos sur ce thème. 

 
Je pense par exemple qu'il doit être possible de s'organiser pour prendre les faces avant et arrière d'un orbe, voire les côtés,  avec des miroirs en trois volets de types armoires de toilettes.
Cela permettrait d'améliorer les observations d'aspect, de couleur, de forme, etc... pour mieux les classifier si c'est possible.

Il y a bien sûr un préalable: il faut que les orbes soient présents, et qu'ils passent dans le champ couvert par le miroir. J'ai de nombreux orbes qui ne génèrent aucun reflet parce qu'ils sont trop en avant ou en arrière de ce champ.


La deuxième conclusion est une confirmation de la forme sphérique des orbes, par opposition à un artefact plat, car certains orbes sont irréguliers.

La troisième conclusion, de mon point de vue, est que si l'orbe se reflète, c'est donc qu'il y a une  matière
.
Même si celle-ci reste à déterminer, il est peu probable que ce soit un effet d'optique capté à la fois par un appareil sophistiqué au capteur ultra sensible et par un miroir.  Cela reste une supputation de ma part. 


Chacun peut mettre en doute la validité et les conclusions de ce travail. Il demeurera un fait troublant quand même : le nombre de reflets et le nombre d'orbes en symétrie, de taille, de position, de couleur,...

J'attends avec impatience une soirée plus chargée en beaux orbes pour refaire une expérience similaire.

Pris au cours de cette soirée du 03/01/13 :


 

J'ai constasté que souvent le reflet n'a pas la même intensité que le modèle, et par là, ni tout-à-fait les mêmes couleurs et les mêmes réactions aux PT.

Je reviens sur les reflets avec une petite reproduction de situation.

Je vais reproduire avec les moyens du bord la situation de la photo suivante :



J'ai pris un petit vase à forme vaguement sphérique et j'ai dessiné dessus les principaux détails de l'orbe (cadre rouge), que j'ai pointé avec les flèches.



Ensuite j'ai placé autant que possible les éléments comme sur la photo, je me suis positionné à peu près de la même façon pour shooter,
et voici ce que j'ai obtenu :



- On observe la symétrie du positionnement des  détails sur le reflet, avec l'inversion normale droite-gauche, comme sur l'orbe du haut.

- On constate que la possibilité technique d'avoir un reflet sous cet angle est bien réelle.

- On constate aussi que les reflets sont moins intenses et moins nets que les modèles, ce qui explique que les PT ne s’appliquent pas de la même façon aux reflets et aux modèles comme je l'avais souligné dans l'expérience principale, et notamment quand les orbes sont pâles et que leur reflet l'est d'avantage.

Ici, sur ce vase lisse, on n'a pas de relief qui peuvent servir de points de comparaison supplémentaires, mais sur les orbes, il y en a souvent, et ça permet de limiter les erreurs d'identification entre le reflet et son modèle. Cependant, un relief vu de face sur le modèle peut très bien apparaitre différemment vu de profil sur le reflet ou inversement.

Quand on joue sur le positionnement du modèle en profondeur par rapport au miroir, il arrive un moment ou on ne voit plus son reflet.

Mis à part la hauteur, je pense que le vrai orbe du haut, devait se trouver à peu près dans cette position par rapport au miroir.

J'ai poussé la fidélité assez loin, puisque j'ai reproduit les motifs de l'orbe sur la moitié droite de la sphère, comme sur l'orbe, pour vérifier l'exactitude du reflet et j'ai orienté le vase aussi précisément que possible. On voit bien que même les détails en périphérie restent visibles sur le vase comme sur l'orbe.



Je pense qu'on a encore avancé d'un pas dans la bonne direction.




Mon avis :
- Techniquement, la capture d'un reflet d'orbe est possible sous l'angle de prise de vue que j'évalue entre 50 et 60 ° (entre la fenêtre et ta position); l'APN est légèrement désaxé vers le centre de la pièce mais ça n'empêche pas d'avoir un reflet d'orbe. 
- Le reflet est plus haut que son supposé modèle, sur un support vertical (la fenêtre), ce n'est pas logique. Ce serait logique si le haut de la fenêtre était incliné vers le sol de la pièce. Ou si ton mur n'est vraiment pas d'équerre, ou si tu as une fenêtre à ouverture inclinable verticalement.
- Le reflet est beaucoup plus net que le modèle. Jusqu'à présent, j'ai toujours observé l'inverse et avec moins de différence.
- On distingue sur le sommet du reflet ce qui semble être l'ombre du cadre de la fenêtre.
- Les longues traces blanches que l'on voit sur la fenêtre passent devant l'orbe.

En conséquence, je suis certain que l'orbe de la fenêtre n'est pas le reflet de l'orbe de la rampe d'escalier.


FORUM

Découvrez le nouveau forum du RDO et rejoignez nous !

Le premier forum du R.D.O. inauguré en 2007

Hommage au Président du RDO Pacifique

PHOTOS OVNIS 

Orbs le dossier par un spécialiste des OVNI

Partenaires

LE SITE TOP SECRET