Video infrarouge de six BVIs.

Expérimentation avec un rayon laser sur BVIs

Rapport sur les nuits de samedi à dimanche et soirée de dimanche

 

L’objectif de cette expérience était de prendre des vidéos infra rouge (IR) de BVIs suite à l’apparition de BVIs au fond du jardin d’une maison dans les Yvelines.

 

Toutes les observations ont été effectuées dans la « zone des BVIs » soit orientation Nord/Ouest, sur une surface d’environ 14 m2.

 

 

 

Samedi 26 novembre 2011 : 22h00 à 3h30 du matin

 

Température : 8° , ciel clair, pas de vent, pas de brise, très calme.

 

Aucune BVI pendant 5H30 d’observation, rien, en revanche de nombreux orbes de toute sortes ont été filmés en I.R. en mouvements lent, ou rapide, isolés, par deux, par groupes. Ces orbes étaient soit translucide, soit très brillants, soit « laiteux mate », leurs trajectoire étaient très différentes de l’un à l’autre spécimen. Certains orbes allaient dans un sens, dans un autre ou à contre courant d’un sens général. D’autres orbes faisaient du sur place puis repartaient en avant, s’arrêtaient, repartaient en arrière, et ainsi de suite, des trajectoire différentes mais toujours ordonnées.

 

Les vitesses allaient du lent, au rapide, voir à l’impression de voir partir une « balle de fusil ».

 

Direction des trajectoires :

 

De gauche à droite

De droite à gauche

De haut en bas oblique

De bas en haut oblique

Horizontale

Verticale

Totalement désordonnées dans tous les sens à grande vitesse.

 

Certains orbes semblaient marquer une pose devant la camera avant de repartir…

 

Mis à part les orbes dont la présence s’est raréfiée à partir de 2h00 du matin, sans toutefois disparaitre totalement.

 

Il a été filmé également un assemblage d’orbe apparaissant dans la vidéo au départ comme un « vers lumineux » puis se transformant en quatre, puis cinq puis six orbes, restant stable ainsi, avec une trajectoire plus lente avant de se retransformer en « vers lumineux ». Ceci nous démontre probablement que nos vers lumineux sont probablement des assemblages pris dans un de leur stade d’apparition lié en fait au mouvement très rapide de ces phénomènes.

 


Il a été filmé des CNIs très étranges, et un magnifique ROD à 2h30 du matin présentant deux tons : blancs et noirs parfaitement délimité.

 

Un autre phénomène type CNI a été pris en vidéo, tombant du ciel vers la terre, cela ressemble à un rectangle de lumière munie de deux pointes effilées. La chose se déplaçait à une vitesse extrêmement rapide, seul un ralenti permets de distinguer la « chose ».

 

A 2h30 du matin les orbes étaient presque absents, tout semblait redevenir calme dans l’invisible. Mais comme je l’indiquais plus haut, des orbes isolés continuaient de venir mais seulement de temps en temps.

 

Dimanche 27 novembre 2011 : de 19H00 à 22h15

 

Température 7° - Calme total, absence de vent ou de brise, temps clair – Orientation Nord/Ouest.

 

Les observations ont montré dès le début une véritable tempête d’orbes, des milliers, peut être des millions d’orbes traversaient l’écran dans une sorte de « courant  orbique » nous n’avions jamais vu cela, le tout très rapidement. Il y en avait tellement que cela donnait « mal de tête » à les suivre pendant des heures.

 

Ce courant allaient dans quatre sens précis :

 

De droite à gauche

De gauche à droite

Oblique bas vers le haut

Oblique haut vers le bas

 

Un courant qui changeait de direction sans cesse, sans jamais s’arrêter.

 

A un moment nous avons cru discerner des brumes mais cela devait être la « masse d’orbes » en mouvement qui donnait cette impression.

 

Un orbe bizarre s’est manifesté, une sorte de disque qui semblait « plein » et différent des autres, il a fait du sur place pendant environ 3 secondes avant de partir, son allure et sa consistance était différent des autres orbes. Ce phénomène ne s’est manifesté qu’une fois.

 

La masse, la rapidité, le nombre des orbes, qui donnait l’impression d’être dans un navire au milieu d’une tempête, tranchait radicalement avec l’ambiance dans le jardin : calme complet, pas de vent, pas de brise, le calme totale, ciel clair.

 

Il y a eu aussi quelques CNIs et des éléments étranges difficilement classable qui ressemblait à rien.

 

Au départ c’était décourageant de voir ce « courant » que le drone restituait via la camera I.R. à notre poste d’observation situé à 25 mètres plus loin dans la véranda hermétiquement close.

Puis tout à coup, le courant des orbes faiblit… puis disparait, il était 21h30, absence de la masse d’orbes…

 

Quelques orbes sont toujours là, vont et viennent, mais sans plus. Nous pensons que l’expérience concernant les BVIs sera un échec. Quand tout à coup Explorateur s’écrit «une brume ! une brume énorme arrive ! » Et en effet l’écran montre une première BVI qui semble énorme et massive arrivant du bord droit de l’écran, donc du jardin bord Ouest exactement là où nous avions pris les photographies des semaines précédentes de BVI.

 

Aussitôt après l’effet de surprise passé, le doigt sur la radio commande du drone, et sur le faisceau laser, j’attends la prochaine manifestation. Et elles vont revenir par cinq fois, en tout 6 BVIs vont se manifester dans la zone où le drone terrestre est posté en veille vidéo I.R.

 

J’oriente la camera pour tenter de suivre les BVIs et de voir d’où elles proviennent, toutes viennent de l’Ouest et vont vers l’Est semble-t-il et nous mettons en action le faisceau laser qui est parfaitement parallèle à la camera, le ciel s’illumine d’un rayon vert puissant qui déchire la nuit et monte haut dans le ciel. La portée théorique est de 8 km d’après le fabriquant Suisse, mais nos tests montre qu’il va sur à 1 km ce qui est déjà pas mal.

 

Les BVIs reviennent et passent dans le faisceau laser qui réagit comme ont peut le voir dans les vidéos. Donc cette masse vaporeuses qui reste parfaitement invisible dans ce jardin tout beau et tout calme, ce géant de l’invisible se fait signaler par le faisceau laser. Et c’est important de le savoir.

 

Nos essais avec de puissants projecteurs de lumières classiques (LEDS et lampes) avaient été des échecs, aucune BVI dans le faisceau malgré leur présence. Ici le laser qui est une amplification de lumière par émission stimulée de rayonnement (comme le sigle Laser l’indique en anglais) a permis de déceler les BVIs par réaction de l’émission du rayonnement par quelque chose de massif qui traversait le faisceau.

 

Ceci nous informe sur les faits suivants :

 

1°) Les BVIs ne sont pas de la respiration ou de la fumée quelconque qui elle se fait voir dans des faisceaux de lumière classique.

2°) Ce sont des masses énormes en mouvement rapide changeant sans arrêt de forme et semblant animé d’un mouvement intelligent.

3°) Si elles sont invisibles (visibles dans de rares cas), elles sont donc décelables en dehors de l’infra rouge qui peut les filmer par un rayon laser. Ce qui signifie que ces BVIs ont une masse réelle, et une présence réelle dans l’environnement. Le laser n’ayant par contre aucune incidence sur la BVI elle-même qui n’y réagit pas. Le rayon laser agit ici comme « révélateur ».

4°) Il y a deux types précis de BVIs visibles sur les videos :

 

a)      Des masses plus ou moins compactes avançant en semblant « choir » sur le sol composé de « granules » ou pas, formant des formes fantastiques à chaque arrêt écran, en fait une masse en mouvement et changement continu. Impossible de définir une forme précise ou une structure avec un tel mouvement.

b)      Les BVIs « tentaculaires » semblant former des bras vaporeux parallèles les uns aux autres et venant du ciel également. Cette forme de BVI plus structurée est de loin la plus impressionnante car elle évoque à l’imaginaire humain une véritable créature animées.

 

A propos des photos de BVIs :

 

Les photos nous montrent ces phénomènes avec plus de résolution et de détail mais l’inconvénient est que cela montre des éléments figés donnant l’impression de formes précises alors qu’en fait cela change sans arrêt de formes.

 

Le phénomène est assez fugitif et rapide, ce qui explique qu’il est difficile de photographier une BVI deux fois de suite, il faudrait anticiper son mouvement et prendre la photo suivante à toute vitesse.

 

Donc aux photographes n’oubliez pas que vous prenez qu’un aspect donné à l’instant T d’une forme qui change sans cesse et qui avance à grande vitesse.

 

CONCLUSION :

 

Cette expérience permets de constater que les BVIs sont indépendantes de la respiration et de la fumée, le drone possède un avantage certain sur l’humaine pour établir des faits d’où ont pourra retirer les causes humaines de confusion (respiration, fumée de cigarette, feu de camps, etc.)

 

Elles ont été précédées dans notre expérience par 1h30 de tempête d’orbes comme décrite ci-dessus.


Pendant l’épisode d’apparition des BVIs, il n’y avait presque plus d’orbes, quelques uns sont à signaler qui semblent les accompagner où les fuir comme le ferait un petit animal devant un plus grand.

 

Nous avons pu filmer deux types précis de BVIs, qui correspondent bien à ce que l’on peut prendre en photographie.

 

Il y a un impact réel du faisceau laser par rapport à la BVI contraitement à la lumière classique qui ne détecte pas la BVI. A ce niveau des faisceaux lasers groupés par 4 par exemple pourraient être d’excellents détecteurs du passage des BVIs. Par la perturbation du faisceau qu’occasion le passage de ces masses. Ceci permets de constater également que ces BVIs ne sont pas de la fumée ou de la respiration pour avoir un tel comportement avec d’une part un rayon laser et d’autre part de la lumière classique qui reste sans effet pour cette dernière.

 

Une étude des propriétés du laser serait à faire pour comprendre comment un rayon laser peut être perturbé par le passage d’une BVI.

 

L’expérience de ce Week End a laissé une drôle d’impression chez Explorateur et moi-même était quelque peu impressionné par ces phénomènes. Il faut vivre l’expérience pour comprendre cela, et tout ceux qui ont pris des photos de BVIs ont aussi ressenti cette impression diffuse de « malaise » face aux BVIs. Cependant malaise est un mot un peu fort malgré tout.

 

Je dirais plutôt que cela mets mail à l’aise quand vous voyez un jardin magnifique calme, rien de rien et que dans l’invisible, au même endroit se produit ces phénomènes.

 

Au même endroit… Le rayon laser est bien perturbé par les BVIs cela signifie donc qu’elles se manifestent bien en l’endroit donné et qu’ici elles sont bien « chez nous » et pas sur un autre plan comme on pouvait le penser. Reste qu’elle peuvent venir d’un autre plan, mais ce que nous avons constaté c’est qu’elles étaient bien présentes au-dessus du jardin quand le drone les a filmés et que le rayon laser les a décelés.

 

Sur deux nuits les BVIs sont arrivées au dernier moment…la dernière nuit.


Ce sont des points importants à noter, et avant de les prendre comme des acquis, nous reconduiront l’expérience dès vendredi prochain afin de voir si cela se manifeste de la même manière et selon les mêmes modes d’apparition.

 

  Explorateur et Adama

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 


FORUM

Découvrez le nouveau forum du RDO et rejoignez nous !

Le premier forum du R.D.O. inauguré en 2007

Hommage au Président du RDO Pacifique

PHOTOS OVNIS 

Orbs le dossier par un spécialiste des OVNI

Partenaires

LE SITE TOP SECRET