UFOLOGIE : Quelle est la réalité sur les "soucoupes volantes allemandes"?

Puisque ce topic a évoqué les fameuses supposées soucoupes volantes nazies, les "Hannebu" et autres Vril. Il convient dans le respect des sources historiques d'exposer ce que nous savons de réel sur cette question.


L'ufologue mondialement connu et respecté monsieur Gildas Bourdais a enquêté sur les "soucoupes nazies" et ses conclusions sont sans appel : il n'existe rien sur ce domaine de sérieux. Ce sont des rumeurs qui ont été lancées à partir d'un livre précis édité par des milieux néo-nazis américains pour semer la confusion dans les esprits.

Mais il a existé en effet des armes secrètes allemandes, en-dehors des tristement célèbres V1 et V2 qui montraient une véritable avance technologique sur les Alliés, qui avait été estimé à la fin de la guerre par les experts anglo-américains à environ 30 ans d'avance sur la technologie aérienne et marine alliée. Ce qui est considérable.

Ceci s'explique aussi par une concentration d'ingénieurs et de techniciens unique au monde en matière de technologie spatiale en Allemagne avant guerre, avec des gens comme Herman Oberth, Stanger, Wernher von Braun, etc. Tout ce beau monde ayant été récupéré par les Américains lors de l'opération "paperclip" et qui tous, travaillerons au programme spatial américain, mais aussi européen et sovétique (les soviétiques avient déjà Korolev, mais ils utilisèrent aussi "leurs savants allemands"). Les moteurs "Viking" de la fusée Arianne sont dus à l'un de ces ingénieurs allemands capturé après guerre.


Ces ingénieurs avaient déjà avant guerre des projets en rupture totale avec l'aéronautique "conventionnelle" de l'époque, et que l'ont peut qualifier de révolutionnaire. Les nazis comprendont vite l'intérêt de "protéger" ces gens et de leur donner les moyens de réussir à concrétiser ces idées nouvelles.

Avant guerre, Herman Oberth rêvait déjà d'envoyer un homme allemand sur la Lune. Il a écrit un livre qui parle de ce projet dans les années 1930.

Mais quelle fut la réalité de ces engins qui semblaient sortir tout droit d'un livre d'anticipation?

Les voici dans leur réalité déjà assez surprenante pour rajouter des inventions modernes imaginaires.

Tout d'abord il convient de montrer ces vues d'artistes comme étant des vues imaginaires et ne reposant sur rien de réel, et qui contribue à entrenir une légende.

Vue imaginaire de la base antarctique allemande "Neuschwabenland" (Nouvelle Souabie) en 1946... Deux U-BOAT survolé par deux Hannebu... Ici nous sommes en pleine science fiction. Et il convient d'être très prudent.

Une vue populaire sur le Web et dans la littérature, la Hannebu de type IV.

 

Ceci a été dénoncé par Gildas Bourdais dans une étude très précise disponible sur le Web et dans l'un de ses derneirs ouvrages, comme étant une pure invention. D'ailleurs, si les Allemands avaient possédé de tels engins, même en 1945, ils auraient pu faire basculer le cours de la guerre aérienne, quelque chose dans l'affirmation de l'existence de ces "soucoupes" est illogique. Hitler avait désespérement besoin d'armes secrètes en 1945 et s'il avait possédé vraiment les Hannebu, elle aurait du être employée contre les vagues de bombardiers qui survolaient nuit et jour l'Allemagne sans répit. C'est donc hautement improbable.

 

LES VERITABLES ARMES SECRETES DU IIIe REICH :

Je présente ici les véritables armes opérationnelles de l'armée allemande, qui ont causées de vraies frayeur aux alliés, et qui furent étudiés de très près de suite après guerre. Certains de ces aéronefs étaient totalement révolutionnaire dans leur conception.

Le Messerschmitt ME 262 :


Le ME 262 lorqu'il est apparu pour la première fois au combat a été censuré par l'état major allié. Les pilotes qui étaient au contact du ME 262 devaient se "taire" pour ne pas "démoraliser" les autres pilotes! En effet, le ME 262 qui était déjà prêt dès 1942 et qui ne fut employé sur le front qu'en 1944 suite à la décision de le transformer en chasseur-bombardier, avait des formes nouvelles : l'aile en flèche, qui sera reprise après guerre par l'ensemble des Jets produits. Ses deux réacteurs lui donnait une vitesse de plus de 800 km/H surclassant ainsi tous les avions à moteur à piston. Mais il était relativement fragile et facile à abattre, un Mustang qui tirait dans ses réacteurs le faisait sauter immédiatement. Le ME 262 représentait une vraie avance technologique non imaginaire, et une menace virtuelle sérieuse, virtuelle car l'appareil était très fragile au combat comme je l'ai dit plus haut.

 

Le Messerschmitt 163 Komet :



Le ME 163 Komet est le premier avion fusée opérationnel de l'histoire. Il était spécialisé dans l'attaque des formations de bombardier. Par sa vitesse de plus de 950 km/h il était invulnérable. Mais son autonomie étant des plus limitées, à quelques heures, les dégâts qu'il était censé faire était plus d'ordre psychologique que réel. Mais le ME 163 eu à son actif quelques bombardiers détruits malgré tout.

Le Komet pouvait atteindre 1000 km/h en piqué. Signalons que le chassur à moteur à piston américain "the thunderbolt" pouvait aussi en piqué atteindre les 1000 km/h mais en mettant en danger sa structure...

Le design du Komet s'inscrit dans la découverte du principe de l'aile volante et delta par les Allemands dès avant guerre.

FORUM

Découvrez le nouveau forum du RDO et rejoignez nous !

Le premier forum du R.D.O. inauguré en 2007

Hommage au Président du RDO Pacifique

PHOTOS OVNIS 

Orbs le dossier par un spécialiste des OVNI

Partenaires

LE SITE TOP SECRET

Website counter