VIDEO DU MOIS - MARS 2016

LE MYSTERE DES ORBES

Les orbes : un mot qui désigne un phénomène inconnu qui a été révélé à grande échelle avec la venue des appareils photographiques numériques ou « photoscopes ». Les capteurs CCD  (Charged Coupled Device) qui dotent ces appareils sont extrêmements sensibles à des zones du spectre où notre œil est insensible : les infra-rouges. Les CCD sont largement supérieurs en cela, à nos anciens argentiques, également moins sensible à ce phénomène, il y a néanmoins de sensibles exceptions. En revanche une photo numérique ne constitue pas une preuve testimoniale mais un témoignage d’un phénomène, la photo argentique de par sa nature constitue par contre une preuve physique.

 

Les orbes semblent avoir été vus pour la première fois aux Etats-Unis, au début des années 1990, (des photos d'orbes existent néanmoins antérieurs à cette année, mais à l'époque personne n'y prêtait vraiment attention, les appareils argentiques révélant moins ce phénomène) mis en évidence par des personnes qui recherchaient des preuves de l'existence de fantômes ou de spectres, dans des lieux réputés hantés. Mais ceci était une erreur d’interprétation, le phénomène se manifestant dans n'importe quel lieu et les cimetières ne sont pas plus dotés en orbes que d’autres endroits.

Orbe à ouverture - Paradisiane DR
Orbe à ouverture - Paradisiane DR

Mais dès les années 1950 les travaux de Trevor James Constable démontre l’existence de « sky fish » des « poissons ciels » appellation poétique pour désigner un phénomène surprenant qui n’est autre que nos orbes actuels.

Orbe est un mot masculin singulier ou pluriel, ce mot vient de l'anglais « Orb » désignant une sphère, ce mot vient à l'origine du latin « orbis » désignant un cercle. En Anglais il y a également également l'appellation « white dot ghost ». En français nous trouvons des appellations très variées qui ne reflètent que l'étonnement des témoins face à ce qu'ils découvrent sur les photographies : « lumières vertes », « lumières mystérieuses », « globules », etc. Mais la normalisation va vers le terme « orbes » qui est désormais largement employé pour désigner ces phénomènes.

 Il n'est pas possible de lier ce phénomène à un autre (OVNI, fantômes, etc.) en l'état actuel des connaissances, et le domaine soulève déjà des passions entre les rationalistes qui n'y voient que des réflexions du flash sur des particules en suspension dans l'air, déformée par une mise au point automatique (autofocus) faussée dans l'obscurité aux théories les plus extrêmes qui y voient des sondes d'un autre monde… Nous renvoyons dos à dos tout cela, pour mener notre propre enquête, car le phénomène est plus complexe qu'il n'y paraît. Et en définitive le mot orbe est insufisant pour décrire un ensemble de phénomènes qui très vite apparaît aux témoins : orbes, CNI (Créatures Non Identifiées),  BVI (Brumes Vaporeuses Invisibles), serpentoides, etc. L’ensemble de ces éléments apparaissant associés avec les orbes ou isolés.

Dans l’étude des orbes il convient de pouvoir isoler les artéfacts, les poussières et autres particules qui eux aussi prennent la forme du phénomène inexpliqué. Bien des photos s’expliquent par la présence de particules tout à fait naturelles, d’autres restent inexpliquées. De même les insectes et les oiseaux peuvent prendre des formes fantastiques dans la nuit, mais il existe des méthodes pour éliminer les risques de confusion (doubler les cameras, apprentissage à reconnaître les oiseaux et les insectes qui sont bien plus nombreux autour de nous que beaucoup peuvent le penser). Ces confusions sont appelés par les américains des « Burflos » littéralement des « ovni-flous ».

Orbe - Paradisiane DR
Orbe - Paradisiane DR

Si les anomalies existent et pose un problème de fond pour les chercheurs, toutes les anomalies ne sont pas des orbes authentiques.

Les anomalies photographiques authentiques suscitent l’intérêt de spécialistes, qui proviennent initialement de plusieurs disciplines : ufologie ou métapsychique. Pour ces chercheurs il est important d’étudier les orbes qui résistent aux analyses. En cela une photo qui a été publiée dans les revues TOP SECRET et Lumières Dans La Nuit : l’OVNI dit « double flux » prise par un témoin dans la Manche. La complexité de cette anomalie exclue un élément naturel et pour l’instant cette photo a résisté aux expertises les plus pointues.

Le mystère des orbes est un domaine foisonnant et immense qu’il convient d’explorer avec prudence et rigueur, ce qui n’exclue pas la poésie et l’émerveillement suscité par la beauté de certaines photographies. La science s’est construite autour de ces piliers que sont rigueur et émerveillement, sans eux, jamais Sir Isaac Newton n’aurait pu écrire ses Principes Mathématiques de la Philosophie Naturelle. Alors il est temps d’écrire les Principia des Orbes dans une vaste recherche qui couvre la France, mais aussi d’autres pays dans lesquels des témoins et des enquêteurs travaillent sur le Réseau des Orbes.

Adama et Kei Yuki

 

Administrateurs du Réseau des Orbes

 

LDLN - Photo Madame R. 1995 Argentique - Joël Mesnard tous droits de reproduction et de diffusion réservés
LDLN - Photo Madame R. 1995 Argentique - Joël Mesnard tous droits de reproduction et de diffusion réservés

A lire un important dossier sur les orbes publié en Juillet 2001 et fruit d'une longue enquête par Lumières Dans La Nuit depuis plus de 20 ans en arrière sur les orbes. Un dossier exclusif pour le R.D.O. avec l'autorisation de la revue d'ufologie Lumières Dans La Nuit.

 

Ce dossier s'intitule "Défauts d'optiques et/ou "Boules de Lumières Invisibles".

 

Cliquez sur la première de couverture du LDLN n°361 ci-dessous pour accéder au dossier :

 


 

Paradisiane DR
Paradisiane DR

Orbes aquatiques

FORUM

Découvrez le nouveau forum du RDO et rejoignez nous !

Le premier forum du R.D.O. inauguré en 2007

Hommage au Président du RDO Pacifique

PHOTOS OVNIS 

Orbs le dossier par un spécialiste des OVNI

Partenaires

LE SITE TOP SECRET

Website counter