BRUMES VAPOREUSES INVISIBLES

Nomenclature des BVI :

 

Classification :

BVI - N : Origine naturelle (condensation, fumée, vapeur, etc)

BVI - I : Origine inexpliquée

 

Genre :

Type G : Géométrique

Type H : Humanoïde

Type P : Polymorphe

Type V : Vortex

Type Z : Zoomorphe

B.V.I. "Vortex"


SAMEDI 22 FEVRIER 2015

20h13 


DONNES TECHNIQUES SUR LE CONTEXTE METEOROLOGIQUE LOCAL AU
SAMEDI 22 FEVRIER 2015 :



Vent : variable


Vitesse : 6 km/h


Rafale : 0 km/h


Précipitation : 0 mm


Visibilité : 10 km


Humidité : 70%



Pression : 1013 hPa


Point de rosée : 1°C


Froideur du vent : 5°C


Indice thermique : 0°C


Indice UV : 2



ORIENTATION GEOGRAPHIQUE



43° NORD EST 


DONNES TECHNIQUES VIDEO


Camera : Naturacam

Nom et extension : PTDC0170.mp4

Vidéo type MPEG-4

1440x1080

Codexs H.264, AAC

Profil couleur : HD (1-1-1)

Durée : 01:30

Canaux audio : 2

Débit total : 7 868






CONTEXTE OBSERVATION ET RESSENTIS :



Hier soir avait lieu la soirée des Veillées Uranie du RDO lancée par Zénirée avec pour thème «les orbes et le froid».


A 19h30 je descend donc dans le jardin familial pour prendre une série de photographies et de vidéos.


Comme matériel j’ai choisi le compact expert Canon G12 et une Naturacam Infra Rouge.


J’obtiens difficilement des orbes avec mon canon G12, j’avais choisi comme mode de prise de vue : retardateur 3 vues/secondes. Mais très peu d’orbes, sur une série d’une centaine de photographies, je n’en ai qu’une qui montre des orbes intéressants. J’arrête donc d’utiliser le Canon G 12 et je passe à la camera vidéo Infra Rouge.


Aucun orbe non plus, quelques insectes qui vont et viennent.


Quand à la 3e séquence vidéo de 1’30’’ arrive devant le champ étroit de la camera IR une BVI, aussitôt je me dis «ce n’est pas ma respiration, personne ne me croira»... et j’ai la chair de poule car j’ai le sentiment d’avoir vu via ma camera, quelque chose qui n’est pas normal.


Car je sais que ce n’est pas le résultat de ma respiration, que cela ne provient pas de la cheminée de la maison d’en face, ni de celle d’a côté, cheminées qui ne fume pas ce soir là ! et même quand elles fument, c’est hors portée de l’IR d’une Moultrie ou d’une Naturacam depuis le sol.


C’était très rapide, et j’ai juste eu le temps de voir qu’il s’agissait d’une sorte de colonne tournant sur elle-même très rapidement.


Ensuite, je prends toute une série de vidéo, des maisons alentours vers le ciel, du jardin, du ciel, plus rien du tout... Pas d’orbes, pas de Brumes Vaporeuses Invisibles, pas de Brumes Carbones Pyroligneuses. Je n’ai pas d’explication à ce que j’ai filmé.


Je pense aussi à un éventuel phénomène thermique entre les arbres et les conditions météos et je filme volontairement en IR les arbres du jardin, rien de rien, pas l’ombre d’une fumerolle.


Après ces vérifications je remonte encore quelque peu étonné de ce que j’ai filmé, car comme beaucoup je pensais que les BVIs étaient si rares qu’elles n’existaient peut être pas, malgré les résultas du drone et l’expérience que j’en ai eu en Isère en 2010. Du coup machine arrière en mon esprit suite à l’observation de quelque chose que je ne m’explique pas et avec le sentiment fort «personne ne me croira, c’est une expérience personnelle qu’il faut vivre une fois au moins pour se rendre compte de l’existence des BVI comme phénomène beaucoup plus rare que les BCP, mais existants comme phénomène d’origine indéterminée et inexpliqué pour l’instant.





CE QUE MONTRE LA VIDEO 



Quand je transfert la vidéo obtenue par la Naturacam sur l’ordinateur, un moment de frayeur : pourvu qu’elle ne s’efface pas !!!! et que le phénomène capturé soit bien sur le film.


Ouf la vidéo est bien transférée et je retrouve bien la BVI.


Deuxième stupeur : Cela à la forme d’un vortex, c’est une structure tourbillonnaire, cela a a un aspect cyclonique typique en forme d’entonnoir.


Déjà ce n’est pas le résultat d’une respiration : je suis seul, je n’avais laissé échappé aucun souffle faible ou fort pendant la prise de vue. Je respirai normalement et l’expérience montre que si on respire normalement et sans «souffler» involontairement  ou volontairement ont n’obtient aucun phénomène pouvant être photographié. Le tout est de s’abstenir de parler et de souffler pendant la séquence photographique.


La forme est celle d’un vortex qui tourbillonne et qui prend même une inclinaison que l’on retrouve dans les vortex d’air et/ou thermiques. 


La rapidité du phénomène est stupéfiante, cela semble puissant, pourtant cela apparait et disparait. Un vortex tient longtemps dans l’air, ici je le recherche ensuite plus rien. 


Si c’est un vortex, il doit y avoir une explication naturelle et scientifique, mais pour l’explication naturelle il y a une forte objection : les structures cycloniques petites ou grandes dégagent une force d’aspiration et de turbulences plus ou moins importantes selon la taille du vortex. 


Dans la vidéo, le vortex qui apparait semble d’une taille non négligeable : il y a de nombreux points de repères qui permettent d’en déterminer une approximation de la hauteur du phénomène, de sa dimension en longueur, de sa vitesse. J’ai pris les photos de jours du même endroit et avec les mêmes repères pour préciser les repères et par conséquent obtenir quelques informations sommaires du phénomènes.


POINT COMMUN AVEC UN VORTEX DE VENT NATUREL TEL QU’EXPLIQUE PAR LA SCIENCE :


1°) Apparence

2°) Trajectoire avec inclinaison

3°) Grandeur apparente

4°) Rotation sur lui-même 


DIFFERENCES AVEC UN VORTEX DE VENT NATUREL 


1°) Apparition disparition en 1/36e de seconde 

2°) Aucune trace de turbulence qui devrait agiter les branchages au passage du Vortex ou être ressenti par l’observateur situé dans la zone immédiate en-dessous du Vortex cyclonique.




Quelques données supplémentaires :


Hauteur du Magnolia au-dessus duquel est apparue la BVI Vortex : 6 m

Hauteur de l’apparition par rapport à l’observateur : entre 8 et 14 mètres

Estimation hauteur de la colonne cyclonique : entre 1, 20 et 2 m


CONCLUSIONS :



L’absence de turbulences est l’aspect le plus troublant compte tenu de sa proximité à l’arbre et l’observateur.


Cette BVI en tant que phénomène  se rapproche le plus des phénomènes d’ascendances qui existent dans l’atmosphère : a savoir la création à des échelles très différentes de petits tourbillons dont les tailles peuvent varier entre le décimètre de diamètre et le mètre et dont l’axe de déplacement est voisin de l’horizontale.


Si cela peut se rapprocher beaucoup dans le descriptif, tant par la trajectoire que la taille, c’est très éloigné par les conditions de formation de ces phénomènes d’ascendances qui se forment avec des rafales de vent, mieux, ces vortex déterminent en effet les fluctuations du vent. 


Or hier soir il n’y avait pas de vent, pas de brise, les branches du Magnolia sont restées fixes aucun mouvement.


Donc cela ne peut être un phénomène d’ascendance météorologique.


La proximité de forme avec un tourbillon me gêne pour attribuer une origine paranormale au phénomène, et je me demande s’il ne s’agit pas d’un phénomène météorologique inconnu de la science et que l’on peut capter grâce à la démocratisation des moyens d’observations infra rouge disponibles par le grand public. Après tout les observatoires météo et de phénomènes météos sont très limités dans l’espace, chaque personne équipé d’une caméra IR devient sans le savoir un expérimentateur des phénomènes aériens de notre planète qui ne sont pas encore répertoriés.


Maintenant ce n’est qu’une idée mais qui est fortement étayée par la forme du tourbillon.


Libre à chacun d’y voir ce qu’il veut, mais nous ne sommes plus dans la démarche scientifique. Soyons prudents.


Mais après tout si c’était bien des phénomènes paranormaux ou inexpliqués sans être paranormaux mais appartenant à la sphère habituelle de l’inconnu?


Tout reste possible.


Une chose est certaine cela démontre que les BVI existent belle et bien, mais leur taux est faible par rapport aux BCP ce n’est pas un  phénomène courant en réalité, sauf peut être quelques exceptions. Et cela vaut la peine d’essayer de les capturer en vidéo et en photographie. 


Ma sensation immédiate que j’ai eu «on ne me croira jamais, on dira que c’est de la fumée, de la respiration, mais je sais que ce n’est pas cela, c’est fou» suivi d’une chair de poule provoqué par la stupeur devant ce phénomène, est une sensation subjective.


Mais en tant qu’être humain, cette sensation me donne l’affinité d’avoir été à proximité de quelque chose de rare et de non répertorié, et cela m’a donné un coup de fouet pour traquer à nouveau les BVIs qu’il faut à tout prix différencier des Brumes Carbones Pyroligneuses dont l’origine est purement naturelle.


Fin de rapport


Adama

Président du RDO


avec l’aide d’Explorateur63, 1er secrétaire du RDO  pour la partie météorologique

B.V.I. s. - Enquête "Thot-Isère 2010"

Première vidéo de BVI (autre dénomination spectre zoomorphe ou fumée selon les premiers témoins de ces phénomènes – voir revues Lumières Dans La Nuit années et TOP SECRET) qui est apparue lors de notre expédition en Isère du 15 Mai 2010 au cours de laquelle nous avons menée une première enquête. Les BVI nous ont surpris par leur proximité avec l’Homme et par des phénomènes lumineux intenses avant leur arrivée. Aucune sensation n’a été ressentie avec nos sens, toucher, odeur, bruit néant. Le phénomène est surprenant. Dans les photographies il arrive souvent que les BVIs montrent des « bras » vaporeux sous formes de filaments tentaculaires. Merci aux témoins et à l'équipe présente sur place du Réseau des Orbes.

Deux ufologues examinent les BVIs de l'Isère en 2010

Le dossier de l'Isère est examiné par deux spécialistes de l'ufologie : Gildas Bourdais et Joël Mesnard. Dans ce département français une famille est aux prises avec des orbes présents de manière très dense, mais aussi avec différents phénomènes qui semblent en relation avec les orbes (Brumes Vaporeuses Invisibles / B.V.I.s) boules de "feu", serpentoïdes, OVNIs, etc. Gildas Bourdais et Joël Mesnard n'excluent aucune piste d'investigation concernant les orbes, y compris pour certains d'entre eux une explication rationnelle. Cependant d'autres demeurent totalement inexpliqués.

Etudes sur BVIs et respiration

Etude effectuée le dimanche 11 novembre 2013 sur l'apparition des BVIs et l'expulsion du gaz carbonique par les poumons. Nous avons pu établir des différentes importantes et mesurer la durée de la condensation carbonique dans l'atmosphère expiré par un homme. Toutes les BVIs ne sont pas du gaz carbonique d'origine humaine. Je vous invite à visionner ce document et à bien lire nos résultats dans les textes défilant. Cordialement dans la recherche de la ou des vérités.

Yvelines des Brumes dans la nuit

Résultat de l'opération Des brumes dans la nuit pour le département des Yvelines qui s'est déroulée du 12 oct au 18 novembre 2012. Ce programme d'observation a eu pour objet d'étudier la fréquence d'apparition des BVIs au cours d'une semaine, avec mesure de l'humidité ambiante et selon un protocole strict quant à la possibilité d'émanation d'oxygène. 73 phénomènes de type BVI ont été photographiés au cours de cette expérience. Une camera automatique IR a également piégée ces phénomènes à plusieurs reprises au cours de "Brumes dans la Nuit".

BVI type Z "Gargouille

BVI - N type H "la Sorcière"

ENTRELAC ETOILE  DANS LA BRUME

Cette brume est le résultat d'une expérimentation toute simple : le photographe a émis de la respiration volontairement mais a pensé très fort à un entrelac de type étoile de David entrelacée. Le résultat en haut à gauche est surprenant, la forme obtenue rappelle un entrelacs étoilé qui se forme. La pensée peut-elle interférer sur la matière et ici sur la forme des brumes? 

FORUM

Découvrez le nouveau forum du RDO et rejoignez nous !

Le premier forum du R.D.O. inauguré en 2007

Hommage au Président du RDO Pacifique

PHOTOS OVNIS 

Orbs le dossier par un spécialiste des OVNI

Partenaires

LE SITE TOP SECRET

Website counter